Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 22:00
La fin d'année 2008 ne rima pas avec festivités pour tout le monde...

En effet, Mme B. me confia il y a quelques jours que le soir même de Noel elle avait dû faire hospitaliser sa maman qui vit sous son toit. Vomissements, fièvre, cela avait suffit au médecin. Atteinte de la maladie d'Alzheimer, cette femme est fréquemment atteinte d'oesophagites, et une surveillance de très près s'impose par la suite.

 Enfin rentrée chez sa fille après 3 semaines à l 'hopital, les services de soins à domicile reprennent leur cours.
Au bureau, avant de partir sur ma tournée, ma collègue me fait part de la grande difficulté qu'elle a éprouvé pour coucher cette dame la veille.
-"Elle ne marche pratiquement plus. Peut-être qu'elle est encore fatiguée".

Je me refuse à juger trop hâtivement donc j'attends de pouvoir en discuter avec sa fille lors de la toilette.
Et je constate en effet que faire les quelques pas habituels pour aller sur le montauban sont à présent impossible. 2 mètres. Il faut la porter. Elle prends à peine appui au sol.
C'est terrible. Mais c'était prévisible, et c'est cela qui est inadmissible.

-"Ils ne l'ont quasiment pas fait marcher tout le long qu' elle a été là-bas" me dit sa fille d'un air résigné.

Ma supérieure me confirmera plus tard ,lors de mes transmissions, qu'il y a bien une kinésithérapeute affectée sur l'hôpital, mais qu'elle ne fait pas de zèle, loin de là...

Alors, est- ce le rôle des familles que d' assurer le maintien des fonctions telles que la marche pour leur proche hospitalisé? Je me le demande. Si l'hopital ne le fait pas , qui d'autre?
Cette patiente n'a pas été considérée dans sa globalité: les médecins et soignants soignent les symptômes immédiats et traitent l'urgence. Mais on-ils pris en compte à un moment la maladie neurologique? Celle qui fait oublier qui on est, comment on est arrivé là, et qui sont ces gens en blanc autour de soi?

Oui, ils ont prévenu les cuisines. J' imagine bien l'infirmière lors de l'entrée:
-"risque de fausses- routes donc repas entièrements mixés et eaux gélifiéest"
Peut-être dans son dossier un petit mot "personne désorientée; alzheimer".

Je suis peut-être volontairement dans l'exagération..
Mais tout de même. Elle ne sait plus marcher! il y a un mois on lui prenait les 2 mains, et en se mettant devant elle et en avançant à reculons elle suivait bien.
 Une personne Alzheimer, c'est normal qu'elle régresse et que son état se dégrade. Alors peut-être que cela importe peu, finalement, que ce soit maintenant ou bien dans 6 mois quelle perde la marche, cette dame. Elle est condamnée, de toute façon. Ce sont des mots durs, mais qui sont certainement utilisés pour parler de ces "cas".

Alors devant le découragement très perceptible de sa fille, je n'ai pu que conseiller de faire prescrire des séances de kiné au plus vite.








 























Partager cet article

Repost 0
Published by Celadone - dans Ce qui me gêne...
commenter cet article

commentaires